« Les dimensions du terroir », par l’œnologue français Jacques PUISAIS

Interviewé à l’occasion des Journées Internationales du Malbec 2010, Jacques PUISAIS rappella que c’est au terroir de donner le style du vin et par conséquent que c’est à l’homme d’être fidèle à chaque terroir, en choisissant les cépages qui vont le mieux l’exprimer. En France, il y a selon lui

Le verre de Cahors et la bouteille gravée Cahors Malbec

Créé dans les années 90, le verre de Cahors se singularise par son anneau au pied. Quand à la bouteille gravée Cahors Malbec, elle accompagne depuis 2009 la stratégie du vignoble qui associe le nom de son appellation (Cahors) à celui de son cépage historique et emblématique (malbec).

« En Argentine, il y a désormais malbec et malbec  », Léo BORSI, œnologue argentin

Invité aux Cahors Malbec Days 2014, l’œnologue argentin Léo BORSI est venu témoigner sur le développement progressif d’une viticulture argentine tournée vers le terroir.  En effet, même si une grande majorité de bodegas continuent à faire de ce cépage l’argument unique et « bankable » de leurs exportations à volume, il y

« Le Malbec en Amérique du Sud », par Pablo LACOSTE, historien

Lors des Cahors Malbec Days 2014, Pablo LACOSTE est revenu sur l’histoire ancienne et récente du malbec en Argentine et au Chili. En 1853, le gouvernement de Mendoza créa un centre expérimental où le malbec commença à être  cultivé. En 1962, l’Argentine comptait 58 600 ha de malbec mais durant

« La Cahors (R)évolution des années 2000 », groupe de journalistes du monde entier

En juin 2011, de grands journalistes ont été conviés par l’Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors pour une dégustation exceptionnelle des millésimes 1955 à 2009 en AOC Cahors. Quelques vieux millésimes démontrent l’incroyable potentiel de garde de l’appellation. Les années 90 ressortent quant à elle comme une décennie de transition.

« Cahors va devenir une grande appellation française et du monde », Hervé JOYAUX, dirigeant fondateur d’une bodega en Argentine

Bordelais d’origine, Hervé JOYAUX investit en 1993 en Argentine, très attiré par le malbec. En 2017, il décida de s’implanter aussi dans le vignoble de Cahors en rachetant trois propriétés viticoles, pour 120 ha au total (https://vignobles-saintdidier-parnac.com). Il considère en effet que Cahors va devenir l’une des grandes appellations françaises

« Le Malbec aux Etats-Unis » par Roger VOSS, journaliste

En juin 2014, Roger VOSS intervint lors du colloque des Cahors Malbec Days, évènement organisé par l’Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors. Il invita le vignoble de Cahors a se positionner sur le marché des Etats-Unis : soit en positionnant ses vins à tous les niveaux de prix, soit à

« Le potentiel du vignoble de Cahors est impensable !  », Jacqueline FRIEDRICH, journaliste dégustatrice

En avril 2016, Jacqueline FRIEDRICH a décidé de redécouvrir l’appellation Cahors, dont 15 ans plus tôt, une des cuvées l’avait particulièrement impressionnée. Aujourd’hui, c’est le vignoble tout entier qui l’enthousiasme, parlant de renaissance et même de révolution à son propos. Elle ignorait la diversité « impensable » des terroirs qui s’y trouve

« Les Cahors n’ont jamais été aussi bons ! », Michel BETTANE, journaliste dégustateur

Après une dégustation de vieux millésimes de Cahors en début d’année 2018, le journaliste Michel Bettane considère que « les meilleurs Cahors d’aujourd’hui sont supérieurs aux meilleurs Cahors qu’on faisait il y a 30 ans et auront peut-être des capacités de vieillissement largement supérieures ».  Il constate par ailleurs que les différences

Découverte du vignoble de Cahors par un groupe de sommeliers américains

En 2014, un groupe de sommeliers américains fut convié au Cahors Malbec Days, évènement organisé par l’Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors. A cette occasion, ils découvrirent les vins de Cahors : The Capital of Malbec, The French Malbec, The Terroir Malbec. Impressionnés par la saveur des vins, ils apprécièrent

« The scent of black ? » par Jay SEMAIN et Mark RYAN, vidéastes

Durant l’hiver 2010, Jay SELMAN et Mark RAYAN se sont immergés dans le vignoble de Cahors, lequel partage son territoire avec la truffe noire.Ils ont voulu saisir l’âme profonde de ce territoire terroir encore largement méconnu. Leur vidéo sera doublement récompensée en 2011 : d’abord à New York par la

« Le valeur des vins de Cahors » par Jean-Pierre WILLOT, historien

En 1928, au restaurant Le Terminus, un membre du Club des 100 conseille de fuir les grands vins et recommande les vins cadurciens (« bonne note » pour le millésime 1893). En 1929, une enquête agricole du Ministère indique que les vins de Cahors son » chauds, moelleux, bouquetés, agréables à déguster,