Des Pyrénées à la Dordogne, une avalanche de belles cuvées

6 juillet 2021

Tour de France des dégustations

Toujours aussi captivant, le Sud-Ouest ne cesse de nous surprendre par l’originalité de ses cépages et continue à nous enthousiasmer par la richesse et l’accessibilité de ses vins.

– Karine Valentin

Le vaste Sud-Ouest, collectionnant les climats, les reliefs, les cépages autochtones et les profils de vins, nous surprend encore et toujours par l’originalité de ses propositions gustatives. Aucune autre région ne peut jouer à ce point la carte de la diversité, tout en conservant ces identités du Sud-Ouest vissées dans les profils de ses vins. Une fois encore, déguster les cuvées issues de ses 29 AOP, 13IGP et 130 cépages implantés dans les 13 départements de ce vaste vignoble est une expérience unique.
Cette année, les millésimes 2018, 2019 et 2020 dominent la sélection avec des cuvées qui donnent le sentiment que le Sud-Ouest est une véritable pépinière de jeunes vignerons de talent, attirés par le prix doux de la vigne.

DIVERSITÉ DES CÉPAGES, MULTIPLICATION DES ASSEMBLAGES

Si la façade atlantique au climat océanique reste fidèle au cabernet et merlot, sauvignon et sémillon, l’abouriou de Marmande vient arrondir les assemblages, et les vignerons testent désormais de nouveaux raisins comme le savagnin ou le chenin. Les petit et gros mansengs, le lauzet ou l’arrufiac apportent aux blancs du piémont un supplément de fantaisie. Le colombard, quant à lui, donne des épaules aux blancs de Gascogne. Le tannat de Madiran n’a pas d’égal. Le “malbec-caméleon” de Cahors joue le fruit ou la grande garde, et parfois les deux.

Les duras, prunelart, mauzac et consort apportent leurs couleurs aux vins
de Gaillac. Quant à la floralité de la négrette de Fronton, elle a le don
de mettre tout le monde au diapason. Un collectif de la négrette vient
tout juste de naître, la grappe de Haute-Garonne a l’avenir devant elle.

On ira même jusqu’à profiter d’un climat plus méditerranéen du côté
de l’Aveyron où le mansois, celui qu’on appelle aussi braucol, fer servadou
ou pinenc, prend des allures sanguines sur les terres rougies de Marcillac.
Comme vous pouvez le constater, le vignoble du Sud-Ouest a bien
des ressources. Dominé par le bio, il continue à séduire l’amateur avec
les prix encore doux de ses vins aux caractères tellement originaux.

Sélection AOP Cahors

91-93/100

DOMAINE COSSE MAISONNEUVE
Le Combal 2019
Un cahors juteux, sur la cerise et les épices. La bouche se montre d’une très grande précision, les tanins sont francs. Du début à la fin de la dégustation, le jus reste sur son fruit radieux et jouissif. 12 €


91-92/100

CHÂTEAU HAUT-MONPLAISIR
Prestige 2019

Les raisins de quelques rangs de vigne sélectionnés dans plusieurs parcelles situées sur les troisièmes terrasses ont donné naissance à ce vin sanguin, aux profondes saveurs de réglisse, d’épices et de fleurs. 8,50 €


91-92/100

MAS DEL PÉRIÉ
Les Escures 2020
Ce malbec du Causse planté sur les calcaires du Kimméridgien a été élevé
sans intrant en cuves béton. Un cahors tout simplement fruité, aux tanins alertes, ciselés et toniques. On en redemande. 14 €


91/100

CHÂTEAU DU CÈDRE
Château du Cèdre 2018
Sans soufre, élevé en fûts et foudres, soutenu par un équilibre presque aérien, ce 2018 se révèle sur une minéralité pointue. Il est enrobé par
un tanin séveux. Plus sur la légèreté que sur la structure. 14,80 €


91/100

CHÂTEAU EUGÉNIE
Cuvée Réservée de l’Aïeul 2018
Classique, cette cuvée propose un beau fondu épicé sur une trame saine et construite sur un volume ceinturé de tanins racés. Pas très complexe, ce malbec est néanmoins franc et digeste. 13,50 €


91/100

CHÂTEAU NOZIÈRES
Signature 2018
Un jus sanguin bâti sur un tanin puissant signe le vrai bon malbec de cône d’éboulis calcaire de Cahors. Le fruit est parfait, l’équilibre juste dans un
millésime susceptible d’évoluer après 18 mois passés en cuves ovoïdes et béton. 10,70 €

La cuvée Signature du château Nozières possède le caractère sanguin attendu d’un cahors.

90/100

CLOS TROTELIGOTTE
K-Or 2019
Une microparcelle située en bord de Causse, des levures indigènes et une extraction qui va dans le sens du fruit pour ce réjouissant cahors. Sa franchise se complexifie sur une petite structure tannique qui jamais ne le fait basculer dans la raideur. 15 €


89-90/100

LES VIGNOBLES ST DIDIER PARNAC
Prieuré de Cénac 2019
Bien mûr et profond sur un tanin puissant : ce cahors classique revendique son malbec de terroir qui ne se livre pas dans l’immédiateté mais réclame
une garde moyenne. 13,50 €


89/100

DOMAINE DE LA CALMETTE
Trespotz 2019
Assemblage de trois terroirs différents du Causse, le vin malgré une pointe de réduction laisse vibrer les calcaires jusqu’en finale. Les marnes livrent un fruit immédiat et les argiles rouges offrent largeur et sucrosité. Vin sans soufre qu’il faut aérer. 14,50 €

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Aurore Del Vitto

Aurore Del Vitto

Responsable des relations presse & de la communication digitale
vous devriez aussi aimer