Laurent, Nathalie et François, un trio dans le vent !

Dans son numéro Janvier/Février, le magazine Dire Lot vous propose de découvrir les hommes et femmes du domaine Le Vent des Jours à Villesèque.

Dans son numéro Janvier/Février 2022, le magazine Dire Lot vous propose de découvrir les hommes et femmes du domaine Le Vent des Jours à Villesèque.

Textes : Vincent Besserve. Photos : LVDJ

Laurent Marre (au 1er plan) et François Sudreau dans leurs vignes à Villesèque. Photo : LVDJ

Laurent Marre a débuté en tant que sommelier dans l’hôtel restaurant familial du Terminus / Le Balandre à Cahors. Arrivée la quarantaine, il change de cap. Un passage par les États-Unis puis destination Paris. Là, il se lance dans la commercialisation de vins et se fait ouvrir les portes des plus beaux établissements de la capitale. Il y place ses flacons de cœur, parmi lesquels plusieurs vins du Lot. Quelques années plus tard, avec sa compagne Nathalie ; il crée le bar à vins « Lot of wine », véritable ambassade lotoise au cœur de Paris. C’est sur les hauteurs de Villesèque que nous avons retrouvé Laurent en compagnie de son compère François dans une ancienne bergerie devenue le QG d’un tout nouveau domaine viticole… « Le vent des jours »

Faire son propre vin,

Laurent en avait toujours secrètement rêvé. Mais comment se projeter quand on vit à cent à l’heure sans jamais baisser le pied… ? Et s’il fallait un signe fort pour repenser son quotidien et changer radicalement de vie ? En 2018, un soir de janvier, revenu passer quelques jours dans le Lot ; c’est l’alerte rouge, le « pépin de santé » qui stoppe net. A cet instant où tout s’assombrit soudainement ; Laurent réalise ce qui lui tient vraiment à cœur : « Si la lumière revient, je veux faire ce que j’ai toujours voulu, travailler dans les vignes et faire mes vins ». Après trois mois d’hospitalisation, à peine remis sur pieds ; il décide de vendre ses affaires parisiennes et de donner vie à son rêve. En compagnie de sa femme Nathalie et de son ami François Sudreau, il franchit le cap.

« François fait presque partie de ma famille, on a grandi ensemble. S’associer sur un projet était une évidence, ça devait se faire un jour » s’amuse Laurent les yeux pétillants ; assis à côté de son complice de toujours en surplomb de la parcelle de vigne devenue « leur » propriété. Après avoir visité près d’une trentaine de parcelles ; le 6 août 2018 c’est le coup de cœur : « La Pélissière » à Villesèque avec 24 hectares d’un seul tenant composés de prés, de forêt, de truffiers et bien sûr de vignes (6 hectares
en propriété et 2 en fermage).

« De grands terroirs que je connaissais bien,

à proximité de vignerons tels que Fabien Jouves, Emmanuel Rybinski, Jérémie Illouz et Julien Ilbert, qui m’avaient confié le référencement de leurs vins en région parisienne. Tous m’ont bien accueilli ; toujours disponibles pour partager leurs expériences et me donner leurs conseils avisés » commente Laurent qui entretient une relation privilégiée avec Fabien, le propriétaire du Mas del Périé. En parallèle, Nathalie, passionnée de cheval, est devenue prestataire en traction animale après plusieurs formations. Sa société, « Les Dadas du Jaja » intervient dans les vignobles de Cahors et de Gaillac.

« Le Vent des jours »,

ou l’évocation de ce lieu perché, bercé par les vents ; mais aussi une référence à un homme du cru, l’abbé Toulze, curé de Trespoux et du Bournaguet auteur de poèmes occitans intitulés… « Au vent des jours ». Une mémoire occitane perpétuée jusqu’aux noms des cuvée : le « Zef » un Merlot explosif ou encore « Les Calades » un Malbec crayeux et plein de fraîcheur. « Nous avons identifié chaque micro parcelle pour réaliser les vins les plus appropriés » poursuit Laurent. Mention spéciale pour la cuvée « Les moutons » ; un Malbec à la fois dense, digeste et très minéral élaboré sur un sol riche d’azote. Et si les moutons, restés plus de 30 ans à paître juste au-dessus de la parcelle y étaient pour quelque chose… ? Comme une évidence.

Gamme de vins du domaine Le Vent des Jours

Même si les terres étaient déjà en bio et en biodynamie, les deux vignerons se sont à leur tour engagés dans la démarche, afin d’obtenir les certifications qui aboutiront prochainement. « On ramasse à la main, on gère ainsi avec précision les maturités de chaque micro-parcelle. Côté chai, le bâtiment est fonctionnel, bien isolé, et on veille à maintenir un état sanitaire irréprochable. » insiste François qui
entend élargir la distribution à l’échelle nationale après avoir déjà trouvé de nombreux partenaires dans le Lot mais aussi à Toulouse et sur Paris.

Pour leur 3ème millésime, Laurent Marre et François Sudreau ont fait le choix de vendanger avec l’aide des chevaux de trait
de Nathalie Mallet, compagne de Laurent et prestataire en traction animale.

A découvrir également

« C’est Juste », le blanc du domaine, un assemblage Gros Menseng/ Ugni blanc élevé en amphores mais aussi « l’Engoulevent », l’oiseau rare de la propriété… attention cuvée confidentielle !

Informations utiles

Le Vent des jours à Villesèque – 06 20 81 20 45
Tarifs des vins : 9,50 à 21 euros

À DÉCOUVRIR AUSSI

Cahors_Révélations Malbec 2024_Bannière 1200x630px

Cahors, Révélations Malbec 2024 !

Facebook Couverture_Évenement

La Saint-Vincent des Vins de Cahors 2024

VIGNETTE BLOG (560x405px) PRESSE (5)

La relève des vignerons – article LA RVF