Vin de cahors, union interprofessionnelle des vins de cahors, viticulteurs, vignerons | vin de cahors, Syndicat de Défense de l’AOC Cahors, syndicat de snegociants | vignobles cahors et vins cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | châteaux vins cahors, propriétaires vins cahors, vignerons et negociants cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | conseils de dégustation vins de cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | informations sur les vins de cahors- union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | contactez-nous - union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC | espace viticulteurs - union interprofessionnelle des vins de Cahors UIVC

 
AROMES ET SAVEURS
DEGUSTATION
SERVICE
METS ET VINS




L’art du plaisir
Comme tous les produits nobles, le cahors doit être traité avec égards. Sans tomber dans un cérémonial pompeux, voici quelques conseils simples pour que votre vin donne toute sa mesure.

Température
Les cahors souples et fruités peuvent être servis à température de cave, aux alentour de treize ou quatorze degrés. Dans le verre, ils monteront vite à 16 ou 17°, température idéale pour que s’exprime leur fruit. L’été, on peut même garder la bouteille dans un seau d’eau fraîche avec quelques glaçons.
Les cahors plus structurés méritent d’être dégustés aux alentour de 18°. Ils monteront jusqu’à 20° - 21° au cours du repas sans dommage pour leur équilibre.
Le thermomètre n’est pas indispensable. La bonne température peut être évaluée en goûtant le vin. Ni trop froid, ni trop chaud, il exprimera son fruit plein de fraîcheur et n’alourdira jamais la bouche.


Carafer ou pas ?
Le carafage a deux fonctions : aération ou décantation.
Pour la première, il faut verser le vin dans la carafe sans trop de précautions pour bien oxygéner le vin. L’aération donne de l’ampleur au cahors, assouplit ses tanins et révèle ses arômes. Les cahors jeunes ont toujours intérêt à être carafés.
Pour savoir si le carafage d’un cahors de quelques années est opportun, remplissez-en un verre, humez-le, goûtez-le. S’il paraît fermé (peu de développement aromatique) ou astringent, le carafage révèlera son harmonie. On pourra même le laisser deux ou trois heures dans la carafe avant de le déguster.
La décantation consiste à séparer un vin âgé de ses dépôts éventuels en le versant doucement dans une carafe. Faites le devant une source lumineuse et arrêtez le versement avant d’entraîner les dépôts.

 


Réalisation & Hébergement WebFutur.com